La nouvelle version d'HEVA
 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 37
Points : 1026
Ici depuis : 11/03/2015
Age : 30
Localisation : De retour à Savannah

MessageSujet: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Jeu 12 Mar - 20:37


Bella & Lucas
▽ Stuck in the memory of what has been. Just please don’t love another like you loved me. Cause time doesn’t heal, it just leaves me asking why. 
Alors voilà ? C'est comme ça que tout devait finir ? Depuis que j'avais croisé Ethan et Bella en ville, je ne sais plus vraiment quoi penser. J'étais parti retrouver mon meilleur ami à l’hôpital où il travaille mais je l'avais trouvé dans les bras de ma femme. C'est insensé, illogique. J'étais tellement persuadé qu'elle m'attendais toujours que je m'en étais fait une réalité et pourtant, la vérité m'avait frappé de plein fouet. J'avais mis quelques jours à réfléchir chez mes parents, prenant du temps pour moi, pour savoir ce que je voulais et à chaque fois, la réalité me secouait par sa clarté : c'est Bella que je veux, comme depuis mes dix-huit ans, comme depuis nos fiançailles, comme depuis notre mariage. Mais je ne veux pas de cette monotonie, de cette routine. Ça me terrifie, je ne veux pas devenir vieux avant même d'avoir vécu ma jeunesse, ça me paraît impossible.
D'accord, j'ai fuis. J'ai fait une terrible erreur de partir mais pourtant cette erreur là, je ne la regrette pas. L'amnésie, oui c'était une erreur aussi mais maintenant que je l'avais instauré dans la tête de mes parents et de mes sœurs, je ne peux plus vraiment me rétracter. D'ailleurs, c'est mes sœurs qui m'ont poussé à venir et je les déteste toutes les trois maintenant que je suis devant la porte de l'appartement qui a été le mien pendant si longtemps. Ça fait bizarre de sonner pour rentrer dans le lieu qui a été notre maison pendant si longtemps au passage, ça fait mal au fond, on se sent étranger chez soi. Je ne sais vraiment pas comment Bella va réagir, je ne sais vraiment pas comment je vais réagir. Et là soudain, une terrible question me frappe de plein fouet : et si je la trouve avec Ethan ? Je secoue la tête, je ne peux même pas imaginé cette possibilité, c'est impossible. Pour chasser mes doutes et mes peurs, je sonne, déterminé à revoir celle que j'aime toujours autant depuis bientôt dix ans maintenant.
(c) AMIANTE
Passe ta souris sur l'image



_________________
In another life I would be your boy. We keep all our promises, be us against the world. So you don't have to say I was the one that got away.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 59
Points : 1360
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Ven 13 Mar - 14:55

Lucas && Bella

Just please don’t love another like you loved me
Ce matin là, c'est la sonnette de ma porte qui me tire de mon sommeil à ma plus grande surprise. Les seules personnes qui venaient ici ces derniers temps, étaient Ethan (qui avait les clés) et Zoey qui, en général, ne sonnait pas, mais tambourinait à ma porte comme une acharnée à chaque fois. Je me lève en sursaut, enfilant rapidement le sweet-shirt gris clair aux couleurs de l'école dans laquelle Luke a étudié, sweet qui lui appartenait encore, jusqu'à ce que je mette la main dessus, comme je le faisais tous les matins depuis que nous vivons (ou plutôt vivions) ensembles, et me traîne jusqu'à la porte, ignorant alors que ma vie était sur le point de prendre un nouveau tournant décisif. Persuadée que ça ne pouvait être qu'Ethan qui a perdu ses clés, je lance à travers la porte

- Faudrait les greffer à ta main ces fichues clés ! avec humour, alors que je la déverrouille et l'ouvre. A l'instant même ou mon regard tombe sur la personne qui se trouve de l'autre côté, mon corps tout entier se fige. Cette silhouette, cette stature, je les reconnait immédiatement...mais ce n'est pas possible. Je sais pertinemment qui je crois apercevoir là, debout devant moi, mais ce n'est pas la première fois que je crois le voir en ville. Je ne compte même plus le nombre de fois ou je l'ai vu et interpellé ces derniers mois...j'ai crus devenir folle. Je croyais que tout ça était terminé, ces hallucinations étaient censées être terminées. Je blêmis, tandis que j'ai un mouvement de recul et qu'un nom s'échappe de mes lèvres comme dans un soupire.

- Luke !...  Ma folie venait-elle d'atteindre un nouveau stade au point de le voir concrètement devant moi ? Si c'était le cas, je me ferais interner de bonne grâce. Je n'en crois pas mes yeux. Doutant de ma santé mentale, je dois m'assurer que je ne suis pas en train d'halluciner. Je m'approche de nouveau avec une légère hésitation, tend ma main tremblante en direction de son visage que je touche du bout des doigts. Au contact de sa peau, mon sang son glace : ne je me suis pas folle ! Il est bien là devant moi Mais...comment ?... Je balbutie, comme propulsée dans un monde parallèle. Mon regard s'embue de larmes, alors que je cherche à comprendre.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 37
Points : 1026
Ici depuis : 11/03/2015
Age : 30
Localisation : De retour à Savannah

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Ven 13 Mar - 15:58


Bella & Lucas
▽ Stuck in the memory of what has been. Just please don’t love another like you loved me. Cause time doesn’t heal, it just leaves me asking why. 
Revoir Bella. Depuis que l'intégralité de mes souvenirs était revenue, c'était devenu mon but premier, mon objectif. J'avais besoin d'elle à mes côtés, c'était évident, mais à quel prix ? Je savais pertinemment que je n'étais toujours pas prêt à fonder une famille, à terminer ma jeunesse et je savais que c'était la condition. Le choix que j'avais fait pour éviter ça était clairement idiot, impardonnable si elle venait à l'apprendre mais sur le moment, ça me semblait être la seule solution.
J'avais à plusieurs reprises imaginer, au cours des dernières semaines, comment pourraient se passer nos retrouvailles. Si ce serait tendu, gênant ou totalement naturel et au fond de moi, je savais très bien ce que je voulais que ce soit : naturel, simple, comme avant. Seulement entre temps, je l'avais croisé avec Ethan et ma vision des choses avait changé. Et si elle était passé à autre chose ? Et si ce autre chose, c'était Ethan ? Comment je réagirais ? Rien que l'idée qu'elle puisse être amoureuse d'un autre me rendait fou, je n’imaginais même pas ce que ce serait de la voir avec un autre, devant moi. C'était égoïste comme réaction, j'avais disparu pendant un an et je ne préférais ne même pas imaginer les choses qu'elle avait du traverser, la douleur dans laquelle je l'avais plongé. Je savais ce que moi j'aurais ressentit et ça me terrifiait de savoir que j'avais pu lui infliger ça. En clair depuis quelques semaines, je savais que les retrouvailles seraient plus compliquées que prévu et que je risquai de tomber de très haut.

Quand j'entend sa voix à travers la porte, mon cœur se stoppe littéralement, prenant une pause d'une demi-seconde. D'abord parce que je sais que d'une seconde à l'autre, je la verrais mais aussi parce que ses paroles résonnent douloureusement dans mes oreilles. "Faudrait les greffer à ta main ces fichues clés !"  Qui était censé avoir les clefs de mon appartement autre que ma femme ? Je serre les poings, essayant de me contenir, c'est loin d'être le moment d'exploser. Elle ouvre la porte et honnêtement, je crois que je bug quelques secondes à nouveau. Si c'est possible, elle me semble encore plus belle que dans mon souvenir, même en sortant visiblement juste du lit. De plus, elle porte un sweat que je connaissais bien, MON sweat. "Luke !..."   Je sens que la journée va être un véritable ascenseur émotionnel. Je n'arrive pas à faire le tri dans ce que je vois pour réussir à comprendre ce qu'elle pense. Elle approche sa main et me touche le visage, je frissonne. "Mais...comment ?..." Je vois les larmes dans ses yeux et c'est justement ce que je voulais éviter. J'ai peur de ses larmes autant que j'ai peur de m'engager, c'est peu dire. " Je veux bien tout t'expliquer mais à deux conditions. De une, arrête de pleurer, je ne le supporte pas et tu le sais..." Je marque une pause et un sourire timide qui ne me ressemble pas d'affiche sur mon visage. " Et de deux, viens dans mes bras. " J'écarte les bras, j'en ai besoin, plus que de n'importe quoi.
(c) AMIANTE
Passe ta souris sur l'image



_________________
In another life I would be your boy. We keep all our promises, be us against the world. So you don't have to say I was the one that got away.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 59
Points : 1360
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Ven 13 Mar - 16:22

Lucas && Bella

Just please don’t love another like you loved me
Je crois sentir littéralement le sol se dérober sous mes pieds. Mon monde s'effondre, s'étiole et je ne sais plus quoi croire. Pendant des semaines, j'ai crus perdre la raison, pensant voir Luke partout où j'allais. Tout le monde me disait que c'était normal, que c'était le chagrin qui parlait, que je refusais simplement de le laisser partir et que la simple pensée de pouvoir le voir me rassurait et rendait ma peine moins douloureuse et j'avais fini par le croire. Petit à petit, j'avais cessé de le voir. Mon coeur avait cessé de s'emballer à chaque fois que mes yeux me jouaient des tours et j'avais fini par me résigner et à accepter la terrible vérité : mon mari était mort, il ne reviendrait plus, plus jamais. Nos projets d'avenir étaient avortés. Nous n'aurions pas d'enfants ensembles, nous n'achèterions jamais cette grande maison au Texas où Wildfire, mon cheval, aurait tous le loisir de galoper à sa guise et où nos enfants apprendraient l'équitation et pourraient eux aussi découvrir la sensation de totale liberté que ce sport peut procurer. Luke n'était pas que mon mari, c'était l'un de mes meilleurs amis et notre quotidien était parfait. Il m'aimait, me soutenait, me rassurait...moi qui ait eut une enfance et une adolescence sans père, j'avais trouvé un mari sûr de lui, qui prenait les choses en main et avec lequel j'étais la plus heureuse des femmes. Renoncer à lui m'avait été plus que difficile. Je ne compte plus le nombres de réveils où, après avoir passé la nuit à revivre nos moments partagés, je le cherchais dans notre lit désespérément vide, avant de réaliser qu'il n'y serait plus jamais.

Tous ces moments sombres, j'étais enfin parvenue à les dépasser, à accepter mon nouveau statut de veuve et surtout à accepter que les trois mousquetaires ne seraient plus que deux à présent. Et voilà qu'il se tient à ma porte. N'avais-je pas le droit à un peu de répit ? Je reprenais enfin gout à la vie...je n'avais pas besoin de ça ! Les yeux rivés sur cette étrange apparition, je tente de discerner le faux du vrai, de savoir si je suis définitivement folle à lier ou s'il est véritablement installé en face de moi. Quand j'entends sa voix, je soupire de surprise, plaquant ma main contre ma bouche entrouverte par la surprise, tandis qu'un immense frisson s'empare de tous mon corps. Des hallucinations visuelles, j'en avais eu certes, mais des hallucinations auditives aussi réalistes, jamais. Je reconnaîtrais cette voix entre milles. Je suis partagée entre l'envie de partir en courant, tellement tout cela est effrayant, et celle, incroyablement forte, de lui sauter dans les bras : je viens de retrouver mon mari.

Comme dans un réflexe, je porte ma main à sa joue, que je caresse délicatement, peinant encore à croire ce qui est en train de m'arriver. Après près d'un an de deuil, il était de retour. Je ne pense même pas à ce qui vient de se passer avec Ethan...j'aurais bien le temps de me torturer l'esprit plus tard. Pour le moment, je veux comprendre comment une telle chose peut être possible.

- Je veux bien tout t'expliquer mais à deux conditions. De une, arrête de pleurer, je ne le supporte pas et tu le sais... Je reste plantée là, comme pendue à ses lèvres Et de deux, viens dans mes bras. Je me mordille la lèvre, comme pour me pousser à réagir et à prendre conscience que ce qui se passe sous mes yeux est vraiment en train de se passer, avant de passer ma main sur mon front en soupirant, tandis qu'un léger sourire étire mes lèvres : il est vivant. Je n'attends pas plus longtemps et me précipite dans ses bras, alors qu'une larme roule sur ma joue. J'enfoui ma tête dans le creux de son cou et m'enivre de son odeur qui m'a tant manqué, tandis que je me cramponne à lui comme à une bouée de sauvetage.  

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 37
Points : 1026
Ici depuis : 11/03/2015
Age : 30
Localisation : De retour à Savannah

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Ven 13 Mar - 16:55


Bella & Lucas
▽ Stuck in the memory of what has been. Just please don’t love another like you loved me. Cause time doesn’t heal, it just leaves me asking why. 
Si il y avait bien une chose que je voudrais être capable de faire à cet instant-là, ce serait de pouvoir lire dans les pensées des gens. Je voudrais absolument être capable de savoir ce que Bella est en train de se dire, je voudrais comprendre les pensées qui lui traverse la tête parce que c'était clair et net qu'elle était en train de se torturer l'esprit avec quelque chose.
Un an, je n'imaginais même pas ce qu'elle avait vécu pendant un an. Je m'en voulais de ne pas avoir été capable de m'en souvenir avant. Comment pouvait-on oublier sa propre famille, sa propre femme ? C'était insensé. J'avais rayé une partie de ma mémoire sans le vouloir alors que c'était des souvenirs qui ne m'appartenaient que de moitié. L'autre moitié appartenait à Bella et moi, j'avais tout jeté et écrasé pendant dix mois. Je m'en voulais depuis deux mois et le fait de revoir Bella accentuait fortement ma culpabilité.

Elle caresse ma joue et ce simple contact me fait oublier tous mes doutes. J'oublie Ethan, j'oublie la douleur que j'ai ressentit en les voyant tous les deux, j'oublie tout ce que j'étais prêt à lui reprocher. La faute me retombe entièrement sur les épaules. Je n'aurais jamais du partir, je ne pouvais pas lui faire ça. Je n'avais pas le droit de lui retirer encore quelque chose. Je sais à quel point notre mariage est important à ses yeux, tout comme aux miens, et je ne peux pas me permettre de lui retirer ce jour-là, pas un souvenir de plus. Des milliards de questions se bousculent dans ma tête, je n'ose plus bouger, je profite seulement de la voir en face de moi, appréhendant fortement sa réaction. Si elle ne vient pas dans mes bras, je saurais parfaitement ce que cela voudrait dire. Je me perd doucement dans mes pensées quand enfin, elle vient se caler dans mes bras. Je soupire de soulagement, je passe mes bras autour d'elle, comme j'avais l'habitude de le faire. Son parfum, son odeur, sa chaleur, tout m'assaille brusquement et je rentre totalement dans la "bulle de Bella" que je n'aurais jamais voulu quitter. Au bout de longues minutes à profiter de sa proximité, je dépose tendrement mes lèvres sur son cuir chevelu et je recule doucement mon visage pour plonger mon regard dans le sien. "Je suis désolé Bella..." Je ne sais pas par où comment commencer mon récit et pourtant, ce n'est pas faute de l'avoir répéter des millions de fois depuis deux mois dans ma tête alors cette simple phrase me semble adaptée pour le moment.
(c) AMIANTE
Passe ta souris sur l'image



_________________
In another life I would be your boy. We keep all our promises, be us against the world. So you don't have to say I was the one that got away.



Dernière édition par Lucas Gribble le Dim 15 Mar - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 59
Points : 1360
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Ven 13 Mar - 17:39

Lucas && Bella

Just please don’t love another like you loved me
Il n'avait fallut qu'une petite poignée de secondes pour que ma journée prenne une direction bien différente que celle que j'avait initialement prévue et, malgré ma confusion, je suis la plus heureuse des femmes. Je reprends, le plus naturellement du monde, ma place des les bras de mon mari que je croyais mort encore quelques minutes avant. Bon sang comme ses bras ont pu me manquer. Je peux entendre son coeur battre à tout rompre, signe qu'il est bel et bien en vie, ce qui agrandit encore un peu plus mon sourire. Je rechigne un peu en le voyant s'éloigner de moi, comme craignant qu'il ne disparaisse de nouveau, avant de plaquer mon regard encore mouillé d'émotion, dans le sien. Tu m'as tellement manqué... Je lâche avec soulagement, sans parvenir à me départir de mon sourire. Ma main caresse à présent l'arrière de sa nuque avec tendresse. Alors que je détail les traits de son visage, à la recherche de réponses, de quelque chose qui m'aiderait à comprendre comment une telle chose est possible, il reprend la parole

- Je suis désolé Bella... Je fronce un peu les sourcils, perplexe. De quoi s'excusait-il au juste ? Qu'avait-il fait pour avoir besoin de me demander pardon ? Pour ?... J'avais vraiment de réponses, mais on ne pouvait décemment pas discuter là, sur le palier de l'appartement. Je me recule donc doucement de lui, attrapant sa main et l’entraînant rapidement à l'intérieur

- Viens. Je referme la porte derrière nous, chose que je n'ai pas fait depuis bien longtemps et ce simple geste me renvoi à notre passé. Toute à ma joie, j'oublie les affaires d'Ethan dispersées un peu partout dans l'appartement, qui était un peu le sien depuis ces derniers mois. En effet, j'habite bien plus près de son travail que lui, c'était donc bien plus pratique ainsi, étant donné qu'il perdait un temps fou en aller-retour chez lui, chez moi, l'hôpital...et puis c'était bien plus pratique de l'avoir tout à côté de moi, il faut bien l'admettre. Une de ses vestes d’hôpital repose sur le dossier d'une chaise, une paire de chaussure à lui est à l'entrée et mes placards sont pleins de ses affaires...il faudrait peut-être que j'y pense. Mais là, je viens de retrouver mon mari, et tout ça est bien loin de mes pensées.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 37
Points : 1026
Ici depuis : 11/03/2015
Age : 30
Localisation : De retour à Savannah

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Ven 13 Mar - 18:46


Bella & Lucas
▽ Stuck in the memory of what has been. Just please don’t love another like you loved me. Cause time doesn’t heal, it just leaves me asking why. 
"Tu m'as tellement manqué..." C'est à ce moment là, quand elle prononce cette simple phrase que je me rend compte que ça fait un an que je survis plus que je ne vis. Même quand j'avais totalement oublié son existence, je savais qu'il me manquait quelque chose, que sans elle, je n'étais pas complet. Alors c'est quoi l'amour si c'est pas exactement ce que j'ai ressentit depuis un an ? Savoir qu'il nous manque quelque chose même quand on a oublié la personne en question ? Si ce n'est pas ça, alors je n'y connais rien. Tout ce que je veux faire, c'est passer ma vie dans ses bras et ne plus jamais la quitter, peu importe quoi.

"Viens." Je ne réfléchis même pas une demi-seconde avant de la suivre dans l'appartement, je sais qu'on sera bien mieux pour discuter à l'intérieur. On sera au calme, tous les deux. Je regarde tout autour de moi sans lâcher sa main et de premier abord, j'ai l'impression que rien a changé et je me laisse à croire que tout peut redevenir comme avant. Et bien sur, comme d'habitude, la connasse qui écrit ma vie choisit le moment exact où je comprend ça pour me rappeler qu'il y aura toujours des raisons de m'énerver, d'avoir envie de tout casser et de ne plus avoir envie du tout de passer ma vie dans les bras de ma femme. Là, le signe qu'elle m'a envoyé, c'est les milliers (bon j'exagère peut-être mais dans ma tête à cet instant, tout est amplifié) d'affaires d'homme qui s'entassent dans l'appartement qui a un jour été le mien. Et parmi ces affaires, je reconnais facilement une veste de médecin. Ça ne met pas longtemps à remonter jusqu'à mon cerveau. On ne connait qu'un médecin Bella et moi et ce médecin, je l'ai vu avec elle la semaine dernière. Ethan vit là, c'est clair et net. Et qui mis à part le copain d'une femme peut vivre avec elle ? Je carre la mâchoire, je lâche la main de Bella qui pourtant me réchauffer jusqu'au plus profond de mon être et je serre à nouveau les poings. Ma jalousie me bouffe de l'intérieur, je n'ai même plus envie de tout expliquer. Je répond une simple phrase froide, distante et désespérément en attente de réponses. "Ethan vit là ?"
(c) AMIANTE
Passe ta souris sur l'image



_________________
In another life I would be your boy. We keep all our promises, be us against the world. So you don't have to say I was the one that got away.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 59
Points : 1360
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Dim 15 Mar - 15:26

Lucas && Bella

Just please don’t love another like you loved me
Tout à ma joie, j'en oublie les faits et la réalité. J'oublie la situation étrange dans laquelle je suis avec Ethan, j'oublie mon désir d'aller de l'avant, j'oublie les nouvelles opportunités qui s'offraient à moi et l'envie que j'avais enfin, après des mois de larmes et de tristesse, d'aller de l'avant. Comment pouvais-je y penser ? Impossible. Mon mari venait de revenir d'entre les morts ! Je n'ai toujours pas d'explications, je ne comprends toujours pas comment une telle chose est possible, comment, alors que j'ouvre simplement ma porte ce matin, il refait irruption dans ma vie. Tout ce que je sais, c'est que je l'ai retrouvé, qu'il n'a pas perdu la vie et qu'il est bel et bien là. C'est donc dans cet état d'esprit que je l'invite à entrer dans ce qui fut notre chez nous et qui, aujourd'hui, est mon chez moi et un peu celui d'Ethan...étrange situation que voilà. Il jette un coup d'oeil aux alentours, cherchant sans doute ses repères qui, étrangement, ne devraient pas avoir particulièrement changés. Rien n'avait bougé ici, c'était impossible pour moi d'enlever quoi que ce soit. Nos photos de mariage trônaient toujours sur les murs, le fauteuil préféré de Luke était toujours là, juste à côté de la télé, et je n'avais pas vendu cette table basse que je trouvais hideuse, mais qu'il aimait tant...tout était pareil. Je ne saurais même pas expliquer comment Ethan était parvenu à se faire une place ici et pourtant, il y était parvenu. A bien y réfléchir, ce n'était pas bien surprenant...ils sont les meilleurs amis, c'est donc tout ce qu'il y a de plus logique qu'Ethan se soit sentit si bien ici, dans ce lieu où la présence de celui qui était comme un frère pour lui était encore si forte.

C'est quand Luke me lâche subitement la main que je comprends que quelque chose cloche. Alors qu'il se tient dos à moi, je sens qu'il est tendu et je m'inquiète. Que se passait-il ?
- Ethan vit là ? Cette simple question à l'effet d'une claque phénoménale en pleine tête, me ramenant brutalement à la réalité. Alors qu'il ne me voit pas, je déglutis avec peine, avant de passer ma main dans mes cheveux. Que répondre à cela. Oui ? ce n'était pas totalement vrai, car officiellement, il a toujours son appartement. Non ? Ca ne serait qu'une semi vérité...il passe tellement de temps qu'on peut penser (et dire) qu'il vit ici. Mais la question n'a jamais été posée et les choses n'ont jamais été dites ainsi. Je me glisse alors face à mon mari, et lui répond le plus naturellement du monde Non. Il dort souvent ici par rapport à son boulot mais il a son appartement. Et puis il s'inquiétait beaucoup pour moi après ta... Malgré le fait qu'il se tenait en face de moi, il m'était encore impossible de prononcer le mot "mort".
Il est énervé, je le sens bien et ça me surprend. Pourquoi tant de colère pour celui qui est comme son frère ? C'est étrange. Malgré tout, pensant qu'il n'est pas encore temps de creuser ce sujet, mais qu'en revanche, il est temps d'avoir des réponses, je glisse de nouveau ma main sur sa joue et demande en inclinant légèrement la tête sur le côté

- Qu'est-ce qui t'es arrivé Lucas ? Je ne l'appelait par son vrai prénom seulement dans des moments sérieux comme celui-ci, ce qui était en général plutôt rare. Tandis que mon pouce caresse doucement sa joue, je plonge mon regard dans le sien, impatiente d'en savoir plus.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 37
Points : 1026
Ici depuis : 11/03/2015
Age : 30
Localisation : De retour à Savannah

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Dim 15 Mar - 15:58


Bella & Lucas
▽ Stuck in the memory of what has been. Just please don’t love another like you loved me. Cause time doesn’t heal, it just leaves me asking why. 
J'aurais pu m'arrêter sur un millier d'autres détails dans l'appartement, comme le fait que rien n'avait changé, que nos photos de mariages étaient toujours accrochées au mur, que la table que je tenais de mes grands-parents et que Bella avait particulièrement en horreur trônait toujours au milieu du salon mais pourtant, la seule chose que je voyais, c'était la blouse de médecin sur le fauteuil qui était avant le mien. Si je n'avais pas vu Bella et Ethan ensemble dans la rue quelques jours plus tôt, j'aurais simplement pensé qu'il avait été là pour elle, comme j'aurais aimé qu'il soit là pour elle si j'étais véritablement mort mais le fait de les avoir croisé ainsi, comme un couple, changeait totalement la donne. J'étais complètement aveuglé par ma colère, je ne pouvais sortir l'image d'Ethan embrassant Bella, même si c'était une scène que je n'avais jamais vécu. Je ne comprenais pas comment ils avaient tous les deux pu me faire ça. Mes pensées sont parfaitement égoïstes, je le sais très bien au fond de moi et pourtant, je n'arrive pas à me calmer. Je suis impulsif, je l'ai toujours été. Je suis possessif, je l'ai toujours été. Et en me connaissant aussi bien que Bella le faisait, elle avait osé penser que voir la blouse de mon meilleur ami au milieu de mon salon ne me ferait rien. Elle m'avait déjà vu agir aussi bêtement rien que pour lui prouver qu'elle était totalement mienne et pourtant, elle n'avait visiblement rien vu venir sur ce coup-là. Je prend une grande inspiration, essayant de voir autre chose que cette putain de blouse. J'avais imaginé des millions de scénarios différents pour nos retrouvailles et celui-là était loin d'en faire partit. J'avais fini par me dire que les voir ensemble ne voulait rien rien et la réalité -du moins ce que je pensais être la réalité, à savoir qu'Ethan et Bella étaient aujourd’hui ensemble- me rattraper pour venir me gifler de plus belle. Je remettais strictement tout en question, sans me contrôler. Est-ce qu'elle m'avait un jour aimé ? Est-ce qu'elle avait toujours été amoureuse d'Ethan ? Est-ce qu'elle était amoureuse d'Ethan tout court ? Et puis je me souviens de mon mensonge, je ne peux pas trahir ce mensonge, ce qui veut dire que je n'ai pas le droit d'être aussi jaloux. Dans ma version des faits, Bella et moi étions sortit ensemble pendant quelques années avant mon départ mais on n'était absolument pas engagé, on vivait ensemble, on était bien mais on était absolument pas mariés et totalement amoureux. Et surtout dans ma version, je venais juste de revenir et je n'avais absolument pas vu Ethan et Bella ensemble. Je ne pouvais être jaloux. Le masque de mensonge se met en place, je commence le plus beau travail d'acteur qu'il met jamais arrivé de jouer. J'arrive même à sourire quand elle revient se mettre face à moi. « Non. Il dort souvent ici par rapport à son boulot mais il a son appartement. Et puis il s'inquiétait beaucoup pour moi après ta.. » Je souris de plus belle, je parais rassuré. « Tu n'as pas besoin de te justifier Bella, je comprend que vous ayez eu besoin l'un de l'autre.  » Pourquoi j'agis comme ça ? Avoir des enfants me terrifie-t-il plus que de voir ma femme être avec mon meilleur ami ? J'en sais rien, mais il est trop tard pour y réfléchir, j'ai fait ce choix, il va falloir que je l'assume pour les prochaines semaines, mois, voir années. Elle pose sa main sur ma joue et ça me fait un bien fou, j'ai tellement besoin d'elle à mes côtés. « Qu'est-ce qui t'es arrivé Lucas ? »  La question est légitime. Elle a parfaitement le droit à des explications. Je compte bien lui en donner. Je vais m'asseoir sur le canapé et je lui fais signe de venir en faire de même.

« Je ne sais même pas par où commencer... » Je marque une pause. Je réfléchis à mes mots plus que jamais. Il faut que tout paraisse cohérent dans mon esprit. «Il y a un an, j'ai vraiment eu un accident, toute ma compagnie est morte sur place. Je ne me suis réveillé que deux mois après à l’hôpital, sans souvenir de rien. J'ai mit plus de 10 mois à retrouver enfin ma mémoire. J'ai découvert qu'on vous avait annoncé ma mort, ils pensaient réellement que tout le monde était mort. Les médecins m'ont expliqué que c'était normal que je ne me souvienne de rien après un tel accident et que les souvenirs allaient tous revenir au fur et à mesure. Le temps qu'on m'autorise à quitter l’hôpital, je viens seulement de revenir et je me suis dit qu'il fallait que je passe te voir en premier, je suis désolé qu'on t'ai annoncé ma mort et d'avoir mit si longtemps à revenir. Je sais que ça doit être encore plus dur pour toi de me voir devant toi en ce moment. » Je pense que mon mensonge est crédible, j'agis presque comme un robot, j'espère qu'elle va me croire.
(c) AMIANTE
Passe ta souris sur l'image



_________________
In another life I would be your boy. We keep all our promises, be us against the world. So you don't have to say I was the one that got away.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 59
Points : 1360
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Lun 16 Mar - 11:39

Lucas && Bella

Just please don’t love another like you loved me
Plantée devant lui, je comprends tout de suite que quelque chose cloche. Je ne saurais dire pourquoi, je ne saurais dire quoi exactement. La seule chose dont je sois sûre à cent pour cents, c'est que quelque chose ne va pas. Je n'aurais pas la prétention d'affirmer que je connaissais mon mari par coeur (même si je voulais dire une telle chose, ça serait un gros mensonge étant donner que Luke ne me laissait accès uniquement à ce qu'il voulait bien laisser transparaître) mais j'ai toujours, je dis bien toujours, été capable de dire quand quelque chose d'anormal se passait. Son sourire parait juste et sincère, mais un petit quelque chose dans son regard a changé. Seraient-ce les fantômes des cadavres de la guerre ramenés avec lui ? Peut-être. Ou peut-être pas...je l'aurais vu à l'instant où j'ai posé le regard sur lui. En tous cas, il y a quelque chose qui pèse sur ses épaules et plus, sur sa conscience. Il n'est plus entièrement le même, je le sens, mais je suis, pour le moment incapable de savoir en quoi.
- Tu n'as pas besoin de te justifier Bella, je comprend que vous ayez eu besoin l'un de l'autre. Besoin l'un de l'autre ? C'est un euphémisme ! Perde son meilleur ami, une des rares personnes qui sait tout, qui comprend tout et qui peut tout arranger, d'une façon aussi brutale, n'est vraiment pas une chose facile à vivre. Je n'avais pu compter que sur Ethan, Zoey et ma mère qui tentait de me soutenir comme elle le pouvait. Mais à chaque fois qu'elle posait les yeux sur moi et qu'elle voyait ma tristesse, elle se mettait à pleurer, ce qui n'était pas d'une grande aide. Zoey me changeait les idées, mais on ne parlait presque jamais de Luke, je n'y arrivais pas. Ethan lui, comprenait ce qui se passait dans ma tête sans que j'ai besoin de le dire, ce qui m'arrangeais grandement. Pas besoin de dire à quel point son absence était une torture, à quel point j'étais dévastée par cette perte. Pas besoin de mettre des mots sur cette lugubre histoire quand j'étais avec Ethan, pas de "Comment ça va aujourd'hui" qui n'avaient que des crises de larmes en guise de réponse...oui, on avait plus que besoin l'un de l'autre. Malgré cette vérité, cette phrase appuie encore un peu plus sur ma culpabilité, me remettant encore face au fait que j'avais couché avec celui dont j'avais eu tant besoin. Malgré ma gène et mes questions, j'esquisse un sourire, rassurée de ne pas le voir se mettre en colère ou s'emporter...pourquoi le ferait-il ? Ethan passait déjà pas mal de temps chez nous avant la disparition de Luke...pour lui, c'était une chose normale...s'il savait !

Je m'empresse ensuite de lui en demander plus sur ce qui lui est arrivé. Il s'installe sur le canapé et commence son récit, après que je l'y ai rejoint. Au fil de son histoire, je réalise les épreuves par lesquels il a du passer...perdre toutes traces de son passé, de son histoire, ne pas savoir qui on est, doit être une chose tout simplement horrible ! Il m'avait oublié, il nous avait oublié...le choc. Heureusement, les souvenirs avaient été plus forts et il avait retrouvé son chemin jusqu'à moi. Mes mains retrouvent naturellement le chemin vers son visage, comme avides de son contact si rassurant, affirmant encore et encore qu'il était bel et bien là, alors que je m'exprime sur cette folle histoire

- Je n'ose même pas imaginer comment ça a du être pour toi...mais tu es là, et ta mémoire est de retour...c'est tout ce qui compte ! Je m'approche de lui, glissant mes bras autour de son cou, avant de le serrer doucement contre moi. Merci d'être revenu à moi... Je ne peux m'empêcher de rajouter, reconnaissante qu'il soit là, en vie, même s'il faut bien l'admettre, ce retour soudain risque de mettre un sacré bazar dans ma vie. Qu'importe, mon mari, mon meilleur ami, n'est pas mort !

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 37
Points : 1026
Ici depuis : 11/03/2015
Age : 30
Localisation : De retour à Savannah

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Lun 16 Mar - 18:22


Bella & Lucas
▽ Stuck in the memory of what has been. Just please don’t love another like you loved me. Cause time doesn’t heal, it just leaves me asking why. 
Bella est très tactile avec moi et je mentirai en disant que ça me déplaît. C'est loin d'être le cas. Ces simples contacts comblent peu à peu le vide en moi présent depuis mon départ mais il y a quelque chose de différent. Je suis différent, je sais pertinemment que le problème vient de moi. Je n'arrive pas à être naturel avec elle, pas en ayant le doute sur son rapprochement avec Ethan. Je voudrais être capable de lui donner le bénéfice du doute mais le doute lui est en ce moment tout sauf bénéfique. Maintenant que j'y ai pensé une fois, je sais que ce sera très dur pour me le sortir dans la tête. J'ai encore la marque à vif que la jalousie a tracé sur mon cœur en voyant Ethan bras dessus bras dessous avec Bella. Et si ils étaient ensemble ? Comment est-ce que je réagirai ? Pourquoi agissait-elle comme ça avec moi ? J'ai besoin de son contact, plus que de n'importe quoi et maintenant qu'elle se serre contre moi, ce besoin grandit de plus en plus en moi. Ça part du cœur, juste là et ça me remplit totalement, ça m'obsède. Vous allez me dire que c'est normal pour quelqu'un qui n'a pas vu sa femme depuis plus d'un an mais je sais que c'est encore plus que ça. J'ai besoin de savoir qu'elle est toujours uniquement mienne.

"Je n'ose même pas imaginer comment ça a du être pour toi...mais tu es là, et ta mémoire est de retour...c'est tout ce qui compte !" Comment ça a du être pour moi ? Je n'avais pas de souvenir, en quoi ça pourrait être difficile ? Oui c'était déroutant, oui c'était frustrant mais je n'en souffrais pas. Je ne ressentais même pas le manque. Et dès que mes souvenirs étaient revenus, je savais que je finirai par les retrouver, elle et Ethan, je savais qu'il n'y avait rien de définitif dans ma situation et je m'étais toujours raccroché à cet espoir. Elle au contraire, je n'imaginais même pas la peine qu'elle avait du ressentir. La mort, ça ne laisse pas la place à l'espoir. C'est juste du vide, du vide et encore du vide et on sait que ce sera du vide pour toujours. Non, elle n'avait pas le droit de comparer ça. C'était juste incomparable. "Merci d'être revenu à moi..." Merci ? Je ne comprend pas, mais je laisse passer. Je ne sais pas pourquoi elle me remercie. Je résiste à elle depuis bien trop longtemps maintenant et presque par réflexe, ma main vient se caler au creux de ses reins, là où j'avais toujours aimé la placer et inconsciemment, j'y dessine des petits ronds avec mon pouce. Mon visage vient naturellement dans son cou, inspirant doucement l'odeur de son parfum qui m'a tant manqué, y déposant une ribambelle de légers baisers. Je prend la parole mais ma voix n'est qu'un chuchotement, je ne me suis jamais sentit aussi à découvert de ma vie bizarrement. "Tu m'as tellement manqué Bella." Si vous en doutiez encore, ne le faites plus, ce n'est pas que de la possession maladive que je ressens pour Bella, c'est bien plus fort que ça et si ce n'est pas un sentiment que vous connaissez, imaginez la drogue la plus puissante au monde, c'est juste impossible de résister. Ma voix s'éteint contre sa peau. "Je t'aime."
(c) AMIANTE
Passe ta souris sur l'image



_________________
In another life I would be your boy. We keep all our promises, be us against the world. So you don't have to say I was the one that got away.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 59
Points : 1360
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Ven 20 Mar - 2:17

Lucas && Bella

Just please don’t love another like you loved me
Tout cela me semble si irréel. Il est là, je le vois, je le touche, je sens sa présence, mais j'ai encore du mal à réaliser que c'est bel et bien vrai, et l'impression que je peux me réveiller d'une seconde à l'autre ne me quitte pas. Il me parle, je l'entends et je comprend les épreuves qu'il a du traverser afin d'être là aujourd'hui, mais c'est un peu comme si j'assistais à tout cela d'un point de vue, autre que le mien, lointain, très lointain. Je l'ai si longtemps pleuré qu'il m'est difficile de revenir sur tout ça. Il semblerait qu'une partie de moi ne soit pas encore prête ou capable de tout réaligner. Les éléments sont fractionnés, séparés, fragmentés, tout comme moi, mes pensées et mes émotions.

En réalisant qu'il a bel et bien faillit perdre la vie, un énorme frisson s'empare de mon corps. Dans le fond, je le savais que sa vie était en danger à chaque instants quand il était encore au front, mais une partie de moi refusait d'en prendre pleinement conscience, comme si seul le facteur éloignement était assez pénible à vivre. Je ne voulais pas prendre en compte le facteur "je peux perdre mon mari à tout moment"...le faire aurait rendu tout cela bien plus difficile que ça ne l'était déjà. Non. J'avais juste en tête le fait qu'il n'était pas là, mais qu'il allait bien finir par rentrer à un moment ou à un autre, en permission ou définitivement. Cette réalité là était bien plus acceptable que celle où sa vie ne tenait qu'à un fil. Alors là, d'une certaine façon, il me remet face à la réalité : oui il était loin, mais il était aussi et surtout en danger de mort. Bien sûr, la visite de ces deux hommes m'y avait déjà exposé d'une façon brutale et cruelle, mais l'entendre de sa bouche à lui avait quelque chose de...concret. Il le savait, je le savais, mais nous n'en avions jamais vraiment ouvertement parlé, comme pour nous protéger de l'angoisse et de la tristesse.

Je ne sais pas exactement quoi penser de tout ça, je n'y réfléchis pas encore de toute façon, mais une chose est sûre : je suis plus que reconnaissante qu'il soit sain et sauf et qu'il ait, malgré tout, retrouvé le chemin jusqu'à moi, jusqu'à nous, même s'il est évident que ce grand retour aura des effets sur ma vie, presque aussi dévastateurs que sa tragique disparition...

C'est au tour de notre étreinte d'un naturel déconcertant de me tirer un frisson. Sentir sa chaleur, son odeur, sa peau contre la mienne et entendre son coeur battre...bon sang ce que ça me fait du bien ! Je n'aurais jamais cru pouvoir avoir une chance de le serrer contre moi de cette façon et c'était cette pensée qui m'avait si longtemps fait perdre pied. Le simple fait de savoir que plus jamais je ne le verrais me sourire, je n'entendrais sa voix ou je ne pourrais me blottir contre lui m'apparaissait comme invivable. Il faisait partie de ma vie depuis quatorze ans et je n'avais jamais envisagé qu'il n'en fasse plus partie. Quand on est jeune comme nous, on se dit qu'on aura toute la vie pour profiter des gens qu'on aime, on ne se dit pas : profites de chaque câlins, de chaque mots, de chaque sourire, car tu ne sait pas si tu en aura encore demain...c'est fou comme j'ai pu le regretter ! C'est un peu comme si une seconde chance m'était donnée, mais étais-je prête à la saisir ?

- Tu m'as tellement manqué Bella. Un doux sourire étire mes lèvres rosées, tandis que je frissonne davantage sous ses baisers et, alors que mes mains caressent tranquillement son dos, il poursuit Je t'aime. Je me fige, comme surprise, tandis que mon coeur s'accélère. Une telle déclaration ne devait pas me surprendre...nous sommes mariés après tout. Est-ce vraiment de la surprise ? En quelque sorte, mais je ne suis pas surprise qu'il pense ces mots et me les dise. Je suis surprise de les entendre de nouveau. Je saisis délicatement sa tête entre mes mains étrangement hésitantes, l'incitant à relever un peu la tête et à me regarder, avant de m'approcher lentement et de poser mes lèvres contre les siennes en un baiser timide. Je passe ensuite une fois de plus ma main sur sa peau, détaillant chaque traits de son visage, alors qu'un doux sourire étire doucement mes lèvres, avant que je ne lâche, incrédule


- Je n'arrive pas à croire que tu sois vraiment là !

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 35
Points : 1022
Ici depuis : 09/03/2015
Age : 30
Localisation : Sûrement à l'Hôpital ou chez Bella

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Dim 22 Mar - 23:26






Just please don't love another like you loved me
Bella & Lucas & Ethan

Ca faisait quelques jours que Bella et moi étions rentrés de notre week end - très écourté- au ski. Quelques jours que je n'étais pas revenu la voir chez elle. Déjà parce que je venais de faire 72 heures de garde à l'hôpital mais aussi parce que je ne savais pas comment me comporter après ce qu'il s'était passé entre nous cette nuit là. Je ne regrettais en rien la nuit que nous avions passé ensemble, rien de se que j'avais pu dire ou faire. Mais voilà, on avait du partir dans la précipitation et depuis, avec la gêne et puis le boulot, je n'avais pas vraiment réfléchis à comment aborder le sujet. J'avais pourtant retourné la chose dans tous les sens et pendant des heures, je ne savais toujours pas comment lui en parler. Je ne pouvais pas me pointer juste l'embrasser et dire :  « Salut, alors on est ensemble maintenant non ? » ou alors ne pas l'embrasser mais balancer au détours du repas : « Bon et bien que sommes nous après avoir couché ensemble il y'a quelques jours ? » Même si tout sonnait à peut près comme ça dans ma tête il n'en n'est pas moins que les mots ne devaient pas sortir comme tel et surtout ne pouvais pas sortir. Je m'étais dons résolu à attendre que Bell veuille m'en parler. Et puis aujourd'hui à l'hôpital j'ai eu le cas d'une patiente atteinte d'un cancer de l'intestin qui venait, comme tous les mois, prendre son traitement. Elle m'a avoué qu'elle ne l'avait toujours pas dit à son petit ami,et qu'elle ne savait pas vraiment ce qu'elle attendait, mais que part peur de lui faire du mal ou peut-être même de lui faire peur, elle préférait attendre .. C'est à ce moment là que je me suis dis qu'il ne fallait peut-être pas que moi j'attende ! Parce que contrairement au petit ami de cette fille qui ne se doute de rien, je connais ma Bella et tout comme moi, elle devait être entrain de chercher mille et une façon de m'en parler, et tout comme moi elle devait repasser les images de cette nuit en boucle. En fait, à un moment de la journée, j'ai eu peur qu'elle regrette. J'ai donc décidé que le jour ou je lui en parlerait, serait aujourd'hui !


Après avoir déposé ma blouse dans mon casier et m'être rendu compte que j'avais oublié le double chez Bella, j'avais une double raison de me rendre chez elle. Je quittais donc l'hôpital, complètement crevé mais le coeur battant la chamade en même temps. Je ne savais pas ce qu'il allait se passer une fois que je serais devant elle. Est ce que j'arriverais à lui dire tout ce que je pense, voire même tout ce que je ressens ? Regretterait-elle cette nuit là ? J'étais perdu dans mes pensées quand je traversa le hall d'entrée de l'immeuble. Une fois devant la porte j'hésitais environ dix minutes à savoir si je sonnais ou si je rentrais, étant donné que j'avais les clefs. La deuxième option me paraissant la plus normale après ces derniers jours qui ne l'étaient pas vraiment, j'insère la clef dans la serrure, la tourne sur la gauche une fois et pousse la porte. A mon plus grand étonnement, au lieu de simplement rentrer et dire « Salut » un « Ma puce c'est moi, écoutes je pense qu'il faudrait qu'on parle.  » sort de ma bouche au moment ou je passe la porte. Pendant une demi seconde je me dis que pour un mec qui ne savait pas comment aborder le sujet, je m'en étais plutôt pas mal sortie. Mon étonnement fut encore plus fort lorsque je vis Bella faire face à un autre homme. C'est quand mon regard se porta sur cet autre homme que cette fois ci mon sang se glaça ! « Luke  » c'était impossible. Non c'était impossible, mon meilleur ami était mort il y'a presque un an. Comment pouvait-il être à présent sous mes yeux ? Un mélange de joie et d'incompréhension m'envahi alors. J'étais le plus heureux du monde, j'avais envie de crier, de lui sauter dessus et de le prendre dans mes bras, le meilleur ami que je croyais perdu. Mais d'un autre côté, je ne comprend plus rien, il était censé être mort, j'avais presque enterré ma moitié mais il était bien là sous mes yeux. Je m'approche un peu plus, arrivant à la hauteur de Bella. « Luke, mais comment c'est possible, je rêve ?  » j'approche alors ma main de son bras que je touche avant d'avoir un mouvement de recul. Les larmes aux yeux, je réalise qu'il est bel et bien face à moi.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 37
Points : 1026
Ici depuis : 11/03/2015
Age : 30
Localisation : De retour à Savannah

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Mer 25 Mar - 16:55

Je mentirai si je disais que je ne passais pas les plus beaux moments de ma vie depuis mon accident. J'avais enfin retrouvé le chemin jusqu'à la femme que j'aimais, tout était simplement parfait. Même si j'avais calé un certain doute au creux de mon cerveau, j'arrivais presque à y faire abstraction tant la présence de Bella à mes côtés passait au dessus du reste. C'est fou l'influence qu'elle pouvait avoir sur ma vie, cette influence qu'elle avait toujours eu. J'avais envie de stopper ce moment et qu'il ne s'arrête jamais. Elle pose ses mains sur mes joues comme elle avait toujours eu l'habitude de le faire et je sais très bien ce qu'elle s'apprête à faire. Je ne l'arrête pas, j'en meurs d'envie depuis le moment où j'ai posé mon regard de nouveau sur ses lèvres. Quand elle m'embrasse, c'est le monde entier qui s'arrête de tourner ou plutôt qui reprend sa course folle, en même temps que mon cœur se met à battre la chamade. J'ai l'impression que les couleurs sont redevenues plus vives, que tout est plus net maintenant. « Je n'arrive pas à croire que tu sois vraiment là ! ». J'ai un sourire béat sur les lèvres, j'ai l'impression de revivre.

Je m'apprête à répondre mais un bruit de clef dans une serrure me stoppe. Je fronce légèrement les sourcils, interrogeant Bella du regard. Je ne trouve pas les réponses que j’attends et je ne sais pas si elle me les cache ou si elle ne sait pas ce qui se passe, tout comme moi. Je déteste quand je n'arrive pas à lire dans le regard de Bella, ça me rappelle bien trop quand Ethan était capable de le faire bien mieux que moi. D'ailleurs, en parlant de mon meilleur ami, c'est sa voix qui s'élève dans le silence. "Ma puce c'est moi, écoutes je pense qu'il faudrait qu'on parle." Mon sang ne fait qu'un tour. J'ai toujours été jaloux pour tout et n'importe quoi, mais là, c'est bien plus que ce que je suis capable de supporter et pourtant, je ne dis rien. Tous mes doutes sur Ethan et Bella reviennent me frapper de plus belle, comme pour me rappeler que j'avais eu tort de les mettre de côté, mais aucun mot ne sort de ma bouche. J'ai l'impression d'être spectateur de la relation entre ma femme et mon meilleur ami. J'ai l'impression d'être la cinquième roue du carrosse et je déteste par dessus tout cette sensation. Il faut que je me calme, il faut que je pense à autre chose. Je n'ai absolument pas le droit de leur en vouloir, j'étais censé être mort. Je devrais être heureux de voir qu'ils s'étaient aidé l'un et l'autre. « Luke, mais comment c'est possible, je rêve ? » J’interprète tout de travers, j'ai l'impression qu'il est déçu de me voir là et ça m'énerve encore plus. Luke, calme toi, Luke, calme toi. Je ferme les yeux quelques secondes, prenant une grande inspiration. Je ne m'étais pas attendu à revoir Ethan aussi tôt. Bien sur que je suis heureux de le revoir, mais j'aurais préféré que ce soit dans bien d'autres circonstances. Je prend la parole calmement, d'un ton détaché et souriant. « Tu ne rêves pas, je suis bien là Ethan. Tu pensais pouvoir te débarrasser de moi comme ça ? » J'esquisse un petit rire suivi d'un clin d’œil. Je tâte le terrain avec humour, tout passe toujours mieux avec humour.

_________________
In another life I would be your boy. We keep all our promises, be us against the world. So you don't have to say I was the one that got away.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 59
Points : 1360
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Lun 30 Mar - 23:16

Lucas && Bella

Just please don’t love another like you loved me
Perchée sur mon nuage de bonheur, j'en oublis totalement la délicate réalité, pourtant encore présente au début de cette rencontre. Blottie dans les bras de Luke, je me laisse aller au doux plaisir de le retrouver, oubliant totalement que quelques jours auparavant, j'étais enfin parvenue à faire mon deuil, parvenue à l'oublier, à oublier ma tristesse et à tout laisser derrière moi afin d'être de nouveau heureuse. Il allait être compliqué pour moi de tout faire coïncider, mais c'est là une évidence qui n'a pas encore atteint mon cerveau, pour l'instant bloqué sur le visage de Lucas que je caresse du bout des doigts.
C'est le bruit de clé entrant dans la serrure de mon appartement qui me tire de ma rêverie. Perplexe, je tourne la tête en direction de la porte en fronçant un peu les sourcils : Zoey était sensée être au boulot et Ethan...Ethan n'était pas venu depuis bien longtemps. Ca me semblait donc étonnant qu'il arrive comme ça, de cette façon, à ce moment précis. Entendre sa voix retentir dans la pièce me tire un frisson et me plonge dans une panique sans nom. Ca ne devait pas se passer comme ça. J'aurais du avoir du temps d'y réfléchir, de trouver une solution...de parler à Ethan seul avant qu'une telle rencontre ait lieu. Et au delà de notre situation délicate, je ne voulais pas qu'il soit pris par surprise comme je l'avais été. J'aurais voulu pouvoir l'appeler et le prévenir qu'en passant la porte de mon appartement, il risquait de tomber sur son meilleur ami qu'il pensait mort. Voilà, c'était comme ça que tout devait se passer. Je voulais lui parler avant. Je voulais qu'il tout lui expliquer et qu'il puisse me rassurer comme il l'a toujours fait. Je voulais que l'on puisse trouver une solution tous les deux. Affronter le retour d'un mort n'allait pas être chose aisée, et je ne voyais pas avec qui j'aurais pu l'affronter, autre que mon meilleur ami.

Quand il entre dans la pièce, je me lève avec hâte, fermant nerveusement les pans de mon gilet sur mon torse. Il voulait parler, enfin. Il voulait parler de cette nuit passée tous les deux et c'était aujourd'hui qu'il s'était décidé...génial. Mon pouls s'accélère, alors que je mord discrètement l'intérieur de mes joues. Je pose un regard insistant sur Ethan, alors qu'il tente de comprendre ce qui se passe et, alors qu'il prononce le prénom de Luke, je ferme les yeux, comprenant qu'à présent, la machine était lancée. Il s'approche et a le même réflexe que moi : le toucher afin de s'assurer que cette vision est bien réelle. Il est là, tout à côté de moi, et je ne peux rien lui dire, rien lui expliquer : je dois le laisser comprendre.


- Tu ne rêves pas, je suis bien là Ethan. Tu pensais pouvoir te débarrasser de moi comme ça ? J'esquisse un sourire, persuadée qu'il n'y avait rien de "méchant" dans cette phrase, et assiste, impuissante, aux retrouvailles entre les deux hommes de ma vie. Malgré mon désir de laisser les choses se faire, je ne peux m'empêcher de poser délicatement ma main sur l'avant bras d'Ethan et de lui dire, le plus calmement possible

- C'est fou hein ?! Mon regard oscille rapidement entre les deux hommes présents chez moi, alors que j'attend, inquiète, la suite des événements.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 35
Points : 1022
Ici depuis : 09/03/2015
Age : 30
Localisation : Sûrement à l'Hôpital ou chez Bella

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas Mer 8 Avr - 21:53






Just please don't love another like you loved me
Bella & Lucas & Ethan

Choqué, voilà ce que j'étais après avoir vu que l'homme qui se tenait en face de moi était mon meilleur ami, en chair et en os ! Je n’en croyais pas mes yeux. Un rire, nerveux mais heureux sortie de ma bouche lorsque j’entendis sa voix : « Tu ne rêves pas, je suis bien là Ethan. Tu pensais pouvoir te débarrasser de moi comme ça ? » Je souris bêtement à nouveau avant d’approcher de mon meilleur ami à nouveau et de le serrer dans mes bras avant de répondre, le plus naturellement possible, sur le ton de l’humour bien entendu :  « La bête est bien trop dur. Qu’est-ce que c’est bon de te revoir Luke. » Je resserre l’étreinte de cette accolade avec mon meilleur ami, avant de reculer d’un pas, me mettant au même niveau que Bella pour le contempler à nouveau. Il n’avait pas changé, son visage était peut-être un peu plus dur qu’avant mais avec tout ce qu’il avait dû vivre là-bas, j’imagine que c’était tout à fait normal. J’étais tout perdu à cet instant. D’un côté j’avais envie de le bombarder de questions, de parler encore et encore jusqu’à ce que je sois au courant de chaque secondes qu’il avait pu vivre depuis ces onze long mois. Mais d’un autre côté j’avais envie de pouvoir continuer à le regarder et à savourer cette joie immense que j’avais de le retrouver enfin, mon meilleur ami, ma moitié. Bien sûr, un sentiment de gêne et de honte se mêlait à tout ça, à cause de ce qu’il c’était passé entre Bella et moi quelques semaines auparavant. Mais d’un certain côté je pensais que ça ne regardait pas Luke puisqu’il était censé être mort. Je sors de mes pensées, il est temps de rattraper le temps perdu.



NI une ni deux, je n’ attends pas encore plus longtemps, j’attrape Luke et Bella par les bras et les dirige vers le canapé. On s’assoit, Bella et moi sur le canapé de droite, Luke en face de nous. Les larmes me montent aux yeux encore une fois. Je jette un coup d’œil à Bella, qui parait elle aussi être sous le choc. J’ai tellement de questions à lui poser. Mais il faut y aller doucement, petit à petit. « Luke c’est incroyable. Si tu savais comme je suis heureux que tu sois là. Mais tu étais passé ou bon sang. On nous a dit que tu étais.. enfin tu vois que tu étais partie.. » Je repense alors à ce fameux jour ou Bella et moi avions dû faire face à ces deux militaires venues nous annoncer la mort de notre meilleur ami. Je me rappelle les jours suivent remplit de douleur, de souffrance mais surtout de pleures et de cris. Ceux de Bella mais les miens aussi. Je n’en revenais pas. Mais malgré la joie de retrouver mon meilleur ami, j’avais besoin de réponses et Bella aussi.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas

Revenir en haut Aller en bas
 

Just please don’t love another like you loved me || Bella & Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happily Ever After 2.0 :: - Savannah - :: South of Savannah-