La nouvelle version d'HEVA
 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 61
Points : 1020
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière Ven 13 Mar - 16:58

Louane Analeigh Lacroix

Ft Célébrité - Crédits


NOM ► Lacroix PRÉNOMS ► Louane, le prénom de ma grand mère maternelle et Analeigh, celui de ma grand mère paternelle, mais en général, on m'appelle Analeigh. SURNOM(S) ► Ana, Leigh, Lou et dans ma famille, on m'appelle Analou. ÂGE ► 22 ans DATE DE NAISSANCE ► écrire ici LIEU DE NAISSANCE ► Nice en France ORIENTATION SEXUELLE ► J'aime les hommes les vrais, les virils, les tout poilus !!! STATUT CIVIL ► No mans land. MÉTIER ET/OU ÉTUDES ► Blogueuse/Styliste/Modèle photo QUALITES ► Facile à vivre + Tu apprécie la vie et veut la croquer à pleine dent + Tu ne te prend pas la tête + Souriante, tu as toujours un sourire chaleureux greffé aux lèvres + Amicale + Souriante + A l'écoute + Attentionnée + Affectueuse, tu es une source quasi intarissable d’amour et d’affection. Des câlins, des papouilles…tu ne peux pas t’en empêcher. Certains peuvent d’ailleurs trouver ton attitude un peu équivoque, mais tu t’en fiche. C’est comme ça que tu es. Tu ne peux pas t’empêcher de toucher, d’embrasser, de câliner les gens que tu aimes. Les hommes peuvent se m’épandre sur tes intentions…ça c’est moins drôle. DEFAUTS ► Tu es tournée vers les autres pour ne pas avoir à parler de toi + Tu ne t'ouvres pas facilement + Parfois un peu lunatique + Tu t'ennuis très vite et tu dois toujours faire en sorte de te distraire + Susceptible + Tu penses et analyses beaucoup trop + Tête en l'air + Parfois maladroite GROUPE ► I love you like a love songi


Laisse-nous te connaitre


+++
Ton papa - Dessiner - Ton travail qui te passionne au plus haut point - Poser devant un objectif - Passer du temps avec tes amis - Te prélasser au bord de l'eau - La France - L'action (tu n'aimes pas rester inactive trop longtemps) - Donner de l'affection (et en recevoir dans la limite du raisonnable) - Le chocolat - Le caramel - Les deux mélangés ! - L'atmosphère particulière qui règne dans une salle de cinéma - Etre transportée par un bon film - Prendre un bon caramel macchiato le matin, avant d'aller bosser - Faire du footing et un peu de gym en salle - Les enfants.


---
Etre trop loin de ton père - Ne rien avoir à faire - Ne pas avoir d'inspiration pour tes dessins ou pour les articles de ton blog - Que quelqu'un fasse du mal à tes proches - Boire du café noir - Le chocolat noir - Payer pour voir un navet (tu estime que tu t'es fait arnaqué et ça t'énerve au plus haut point) - Les gens un peu trop intrusifs.


Et ta vie, ça donne quoi ?


A tes yeux, ta vie n’a rien de particulièrement intéressant qui fasse qu’elle mérite d’être racontée et pourtant, je m’en vais la partager avec qui veut bien la lire.
Tu vois le jour dans une famille franco-américaine – ta mère est française, originaire de Nice et ton père est américain, originaire d’Atlanta. Leur merveilleuse histoire d’amour commence quand Thomas, ton père, s’inscrit au programme d’échange universitaire avec l’Europe. Il atterrit à l’université de Nice ou il rencontre Mélanie, ta maman. C’est un véritable coup de foudre entre eux, marquant l’installation définitive de ton père à Nice. Ils se marient, terminent leurs études et à peine diplômés ils ont un enfant : c’est toi. On te donne le prénom de Louane (ta grand-mère maternelle) – Analeigh (ta grand-mère paternelle). Ton prénom usuel est Analeigh, mais rapidement, les gens t’appellent Analou. Tu tiquais un peu quand tu étais enfant, clamant haut et fort que « ton prénom à toi, c’est Analeigh ! » jusqu’à que tu comprennes qu’en t’appelant ainsi, tes proches rendaient hommage à ces deux femmes merveilleuses.

Tu as donc la double nationalité, mais la France est ton pays de cœur. Tous les étés, vous faites de petits séjours à Atlanta afin que tu apprennes à connaitre ce côté de la famille et que tu travailles un peu ton anglais. Tu les apprécie ces vacances. Tu te sens privilégiée d’avoir deux cultures si fortes. En première, tu participe à ton tour à un programme d’échange et passe une année dans une famille en Georgie, pendant qu’un étudiant américain en fait de même chez toi. Tu vois un peu plus ce côté de ta famille et tu deviens la parfaite petite américaine. On te fait souvent remarquer que tu as un drôle d’accent et ça t’amuse. Tu es à moitié française après tout. Durant cette année, tu es très souvent en contact avec William, l’étudiant qui vit chez toi et vous devenez amis. Sa famille devient ta famille le temps d’une année et tu découvres ce que c’est que d’avoir une sœur, Evadora dite Evy, la petite sœur de William. C’est un déchirement pour toi de retourner en France et de dire au revoir aux Fisher. Heureusement, cet été là, fou amoureux de la France, William ne veut pas rentrer immédiatement chez lui. Vous passez donc l’été tous les deux, à Nice. Cet été 2007, William passe du rang de meilleur ami à celui de premier petit ami. Vous passez vos journées à vous bisouiller et à roucouler sur la promenade des anglais, l’été rêvé de toutes tes amies qui te jalousent et t’envie ton chéri américain sur lequel elles ont bavé durant toute l’année. Fin aout, il rentre chez lui, te promettant de ne pas t’oublier. Tu sais qu’il a raison, mais tu sais aussi du haut de tes 16 ans, que les relations à distance peuvent être difficiles à gérer, surtout à votre âge.  

Tu reprends le cours de ta vie, et étrangement, William n’est jamais bien loin. Il ne t’oublie pas, comme il l’avait promis. Tu obtiens ton bac avec mention et te lance dans des études de stylisme, au grand damne de tes parents, qui t’auraient bien vu avocate ou médecin. T’es plutôt douée dans ce que tu fais, mais tu attires plus l’attention en portant tes modèles qu’en les créant. Tes camarades de promotions te prennent souvent comme modèle et tu te rends compte que ça aussi ça te plait. Tu créer un petit blog de mode sur lequel tu partages tes coups de cœur, tes créations et surtout, sur lequel tu poses. En l’espace de six mois, ton petit blog fait un carton. On te propose des contrats, on veut faire de toi une star…ça ne t’intéresse pas vraiment de devenir une star, tu veux juste faire ce qui te plait. Tu signes avec une petite agence française prometteuse, et tu travailles avec des créateurs qui débutent. Du coup, tu deviens rapidement créatrice, critique et modèle photo et ce à 20 ans à peine. Dès qu’il le peut, Will te rends visite. Il dit être tout à fait en accord avec ta nouvelle vie, mais tu le sens tendu. Malgré tout, il prend sur lui pour te laisser faire ton petit bonhomme de chemin. Tout va pour le mieux.

Et puis un beau jour, un monstre du nom de cancer fait irruption dans ta famille, emportant ta douce maman avec lui et ce, en l’espace de 6 mois. Tu es dévastée. Tu as perdu ta maman, ta meilleure amie, ta confidente, ton soutient… En hommage à cette femme que tu aimais tant, tu troque le nom de ton père, Clearson, contre celui de ta maman : Lacroix. Abattu et esseulé, ton père décide de quitter la France. Tout ici lui rappelle Mélanie. Les sons, les accents, les odeurs, les femmes avec de mignonnes tâches de rousseurs sur les pommettes…c’est trop dur à vivre pour lui. A chaque fois qu’il pose son regard sur toi, tes yeux bleus et tes pommettes tachetées, c’est elle qu’il voit. Trois mois après la disparition de ta maman, il retourne s’installer à Atlanta, se rapprochant de sa famille. Il te propose de venir avec lui, mais tu hésites un peu. Tu ressembles tellement à ta mère que tu ne veux pas le torturer davantage. En attendant, tu restes à Nice. Inquiet de te savoir seule, Will te rejoint. Les choses sont un peu différentes entre vous désormais. Tu n’es plus une enfant. Tu n’es plus cette ado folle d’amour pour ce petit bonbon venu d’outre-mer. Est-ce que tu l’aime ? Sans doute ? Es-tu amoureuse ? Sans doute pas. Votre colocation te le confirme rapidement. Il est ton ami, ton meilleur ami, mais tu le sens bien, il n’est rien de plus à présent. Est-ce que tu peux vraiment le lui dire ? C’est un peu cruel non ? De briser le cœur d’un homme qui a tant fait pour toi ?

Heureusement, tu n’as guère le temps de te poser davantage de questions. Une petite marque américaine, basée à Savannah te contacte. Ils souhaitent que tu travailles avec eux. Tu vois avant tout dans cette proposition, une chance de te rapprocher de ton papa. Atlanta/Savannah, c’est bien moins loin que Atlanta/Nice. Mais tu y vois également une occasion de mettre un peu de distance entre Will et toi. Savannah, c’est sympa. Tu y es déjà allé un été et tu t’y étais sentie très à l’aise. Et puis tes camarades de cours et toi y alliez souvent quand tu étudiais à Brunswick. Il y a la mer, comme à Nice et puis cette ville a un petit quelque chose de magique. Tu acceptes leur proposition et, alors que tu prépares ton voyage, Will repart pour Brunswick. Il comprend que tu as besoin de changer d’air et il veut t’en laisser un peu. Est-ce qu’il comprend que tes sentiments pour lui ont également changés ? Tu l’ignore. Tout ce que tu sais c’est que tu peux te soustraire à tout ça.


Tu es à Savannah depuis deux semaines maintenant. Ton papa était présent pour ton emménagement. Tu ne le verras pas aussi souvent qu’avant, mais au moins, tu sais qu’il n’est pas loin. Ta grand-mère et quelques cousines étaient là également. Ta collaboration avec Penny Cartwright, la directrice de la marque, se passe plus que bien. Tu travailles, tu dessines, tu as des rendez-vous et tu poses pour les modèles…une vraie business woman ! Tu as ton appart à toi, un grand trois pièces en partie payé par Penny, bien trop grand pour toi seule, mais parfait pour recevoir ta famille. Et puis tu as un voisin de palier, Kenaël, un père célibataire avec un bébé des plus mignons. Il a perdu sa femme le jour où son petit trésor est venu au monde…tu trouves ça triste, atrocement triste. Cet enfant est orphelin de mère, tout comme toi.

Tiens, le voilà ton voisin. Tu le salut, comme tous les jours, et il te sourit, de ce sourire sincère, mais empreint d’une tristesse à peine dissimulée, qui te touches en plein cœur. Tu ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que tu penses à eux, à lui, de l’autre côté de ce couloir, tu n’as qu’une seule envie : l’aider. Justement, il toque à ta porte. Il demande si tu peux lui garder son fils ? Bien évidemment, quelle question !


Toi derrière l'écran


PSEUDO/PRÉNOM ► Louise/Lou ÂGE ► 23 ans SEXE ► I'm a barbie girl, in a barbie woorld ! PAYS/RÉGION ► Rhone TU NOUS AS CONNU COMMENT ? ► J'étais déjà sur la première version et avant par Facebook POURQUOI T'ETRE INSCRIT(E) ? ► Bah parce que ce forum est génial pardi ! UNE PROPOSITION OU SUGGESTION A NOUS FAIRE ? ► Faites moi un groooos bisous !   UN DERNIER TRUC A DIRE  ? ► Je vous aime gros comme ça !  



Dernière édition par L. Analeigh Lacroix le Dim 22 Mar - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 212
Points : 1500
Ici depuis : 23/02/2015

MessageSujet: Re: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière Ven 13 Mar - 17:40

Bon retour parmi nous Analouuuuuu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happily-ever-after-2.easyforum.fr


avatar

Messages : 238
Points : 1685
Ici depuis : 10/03/2015
Age : 33
Localisation : Au bord du gouffre

MessageSujet: Re: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière Ven 13 Mar - 17:54

Re-bienvenue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 46
Points : 1950
Ici depuis : 09/03/2015

MessageSujet: Re: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière Ven 20 Mar - 14:35

BIENVENUE chez nous

Où en est ta fiche dis moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 35
Points : 941
Ici depuis : 09/03/2015
Age : 30
Localisation : Sûrement à l'Hôpital ou chez Bella

MessageSujet: Re: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière Sam 21 Mar - 23:15

ReBienvenue Ana Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 61
Points : 1020
Ici depuis : 10/03/2015

MessageSujet: Re: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière Dim 22 Mar - 14:20

Désolée j'étais en négociation avec mon partenaire de jeu, donc je ne voulais pas poster une histoire pour la modifier encore et encore au fil des diverses idées ! ^^
Mais là c'est bon, je la termine dans l'après midi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 212
Points : 1500
Ici depuis : 23/02/2015

MessageSujet: Re: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière Dim 22 Mar - 14:59

Hourra tu es des nôtres !


Eh oui ! Tu fais désormais partie de la très sélecte liste des membres validés ! BRAVO mon lapin Mais attention, ton aventure ne fait que commencer ! Il te reste deux ou trois trucs à faire. Avant toutes choses recenses ton avatar afin d'apparaitre dans le bottin et ne pas te faire piquer ton avatar.

Maintenant tu peux te faire pleins d'amis ! Eh oui ! Va donc découvrir le monde des fiches de liens de la mort qui tue, te trouver un logement qui claquera sa maman et court vite RP avec nous tous ! Si tu es sympa tu peux aller voter sur les Tops Sites, au moins tu nous fileras un coup de patte pour que l'on soit un peu plus connu. Et si tu te sens seul, crées-toi donc un scénario d'amour (ou non). N'hésites pas à consulter le plan de la ville pour t'y repérer et avoir tous les liens utiles !
Le plus important reste que tu nous aimes fort fort fort (allez ne mens pas on le sait !).




© Sensatiion

_________________
 
I can feel your halo
Remember those walls I built ? Well, baby they're tumbling down, and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound [...] Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night. You're the only one that I want, tThink I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happily-ever-after-2.easyforum.fr



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière

Revenir en haut Aller en bas
 

ANALOU - Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» loués soient les justes
» Wouyyyyyyy Le premier ministre Bellerive ''heureux'' de l'issue des élections
» BENIES SOIENT LES FEMMES
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happily Ever After 2.0 :: - Le commencement - :: It's the circle of life ! :: ♣ Welcome !-